La formation

Les Sauveteurs en Mer forment chaque année plus de 500 nageurs-sauveteurs. Une formation complète, allant de la validation de diplômes aux stages pratiques spécifiques, ainsi qu’un suivi sur plusieurs années et la possibilité d’évoluer dans leurs responsabilités.

 

1043792_1215912_460x306

Les 32 centres de formation des Sauveteurs en Mer proposent un cursus en 8 mois, d’octobre à mai, soit quelque 400 heures de cours et d’ateliers pratiques dispensés par 800 formateurs bénévoles.

 



8 mois de formation et de stages pour 5 diplômes

Devenir nageur-sauveteur implique de valider 5 diplômes et certificats indispensables : le PSE1 (Premier secours), le PSE2 (secours en équipe), le BNSSA (Brevet national de sécurité et sauvetage aquatique), le Permis côtier et le CRR (Certificat Restreint de Radiotéléphoniste). Ce cursus diplômant permet d’exercer l’emploi saisonnier de surveillant sur les plages du littoral. Une fois diplômés, les nageurs sauveteurs volontaires sont proposés aux municipalités du littoral pour surveiller les plages et le bord de mer. Il couvre l’ensemble des connaissances nécessaires à l’accomplissement de la mission : porter secours à un nageur ou à un usager de la plage en danger par différents moyens (nage, canot pneumatique…), dispenser les premiers soins, s’assurer du suivi de la chaîne des secours.

Afin de compléter leur formation de base, les futurs nageur-sauveteurs peuvent également suivre des stages complémentaires leur permettant de s’exercer sur le terrain ou des stages de qualification pour diversifier leurs savoir-faire (pilotage de jet-ski, spécialisation plages dangereuses…).

Cette formation qui permet d’accéder à un emploi rémunéré est payante. Son coût – hors formateur – s’élève à 1500 €. Cet investissement est supporté pour environ 50/60% par le stagiaire et la SNSM finance le solde.

 

 

 

pse2

Un suivi sur la durée pour optimiser les performances et encourager l’évolution

Parallèlement à leur pratique sur le terrain, les nageurs-sauveteurs sont suivis par des formateurs qui contrôlent régulièrement leur niveau d’aptitudes à partir de leur seconde année d’activité.

Avec l’expérience, les nageurs-sauveteurs peuvent poursuivre leur formation pour devenir chefs de poste, adjoints au chef de poste ou encore formateurs.

 

Avec ses 274 postes de secours sur les plages et ses 1400 nageurs sauveteurs volontaires, la SNSM couvre la surveillance de plus d’un tiers des plages surveillées en France métropolitaine.